salle de cours diplôme de kinésithérapie à Malte

Le diplôme Icom Kiné

Bachelor of Science Hons
in Physitotherapy (Malte)

Etudiant en formation à ICOM kiné

Crédits : 240 ETCS

Durée : 4 ans

Campus : Santa-Venera - Malte

Langue d'enseignement : Français

Stages : 1 537 heures sur 4 ans

Frais de scolarité : 10 400€/an (23/24)

Prochaine rentrée : Septembre 2023

Etudes pour le diplôme de kinésithérapie

Icom : école de kinésithérapie accessible sur dossier
après le bac

La formation ICOM Kiné est accessible sans concours, après examen du dossier candidat et de l'entretien. Il est possible de postuler :
- après l’obtention du baccalauréat (option SVT de préférence)
- après un premier cycle d’études scientifiques, médicales ou sportives (PASS, LAS, biologie, infirmier, STAPS…)

La sélection permet de valider l’aptitude qu'a le candidat de suivre le programme et son adhésion à la formation que propose ICOM Kiné. Nous vous invitons à contacter notre équipe pédagogique pour avoir des informations complémentaires

Je postule
Etudiant en kinésithérapie de l'école ICOM à Malte

kinésithérapeute :
exercer en france et en europe

Une fois diplômés, les étudiants ont la possibilité de s'inscrire au Registre Professionnel de Malte puis faire une demande d'exercice dans l'ensemble des pays de l’Union Européenne conformément à la directive communautaire 2005/36. Ils devront ensuite s'enregistrer au registre national des kinésithérapeutes du pays dans lequel ils souhaitent s'établir. L’équipe d’ICOM Kiné accompagne ses diplômés dans l’ensemble de ces démarches.

Exercer en France

En France, la procédure consiste à déposer un dossier de demande d’autorisation d’exercice auprès du préfet de région dans laquelle le kinésithérapeute souhaite s’établir en s’adressant à la DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) qui statue et donne son autorisation. Elle peut également la soumettre à d’éventuelles mesures de compensations si par exemple aucun stage n’a été réalisé en France (épreuves à passer, stages supplémentaires, …). Pour éviter cela, ICOM Kiné demande à ses étudiants de réaliser leurs stages en France.
D'après l'Ordre des Masseurs Kinésithérapeute (CNOMK) 2 600 demandes d'inscriptions sont ainsi faites en France chaque année. En 2019, environ 40% des nouveaux inscrits possédaient un diplôme obtenu dans un autre pays de l'Union Européenne. (source : rapport démographique CNOMK 2020)

Exercer dans un autre pays de l'Union Européenne

Étant enregistré au Registre Professionnel de Malte, vous pourrez demander la reconnaissance des qualifications dans les autres pays de l’Union Européenne. Pour cela, le plus simple peut être de demander votre Carte Professionnelle Européenne (EPC/ European Professionnel Card). Elle constitue la preuve, sous forme électronique, que les qualifications professionnelles ont été reconnues par le pays dans lequel il souhaite exercer ou qu’il remplit toutes les conditions nécessaires pour exercer à titre provisoire dans le pays d’accueil.

opportunités de carrière

En France comme dans l’Union Européenne en général, la demande de soins est croissante notamment en raison du vieillissement de la population et du développement de la kinésithérapie préventive.
Le nombre de praticiens reste cependant limité et ne permet pas de traiter cette demande de manière satisfaisante : disponibilité limitée, délai de prise en charge long, etc. Face à cela, l'offre de formation reste malgré tout limitée et ne permet pas de compenser ce déficit, ni les départs en retraite.

Alors même que les soins de kinésithérapie représentent un véritable atout pour répondre aux enjeux de santé des années à venir, la France et l’Union Européenne de manière générale, peine à former des kinésithérapeutes. L’Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes constatait ainsi qu’au 1er janvier 2020, plus d’un kinésithérapeute exerçant en France sur 4 a été diplômé dans un autre pays. De même, l’Ordre note que parmi les diplômés d’autres pays de l’Union Européenne, 60% étaient de nationalité française. ICOM Kiné souhaite donc contribuer à la formation des kinésithérapeutes de demain en offrant une formation de qualité, axée sur la pratique et en phase avec l’évolution des techniques et méthodes.

Je postule

débouchés

Le diplômé sera prêt à exercer dans toutes les spécialités (orthopédie, sport, neurologie, pédiatrie, gériatrie, cardio-vasculaire, respiratoire...) dans les structures qui lui correspondent le mieux :

Libéral

Cliniques

Hôpitaux

Centres de ré-éducation

Maisons de retraite

Clubs sportifs

EHPAD

Témoignage